Archive de avril, 2010

Publié par admin le 21 avr 2010

Maxime Guay, Constantin Guay insolvables de père en fils!!

La famille Guay, très « réputée » dans le monde de l’art et surtout auprès des tribunaux, organise son insolvabilité en jonglant entre les différentes sociétés gérées par les membres de la famille.
A titre d’illustration, Maxime Guay, le père et Constantin Guay, le fils, fidèles à leurs habitudes,  n’ont pas respectés les engagements d’un contrat d’impression que j’avais signé en 2005 avec Constantin Guay (société Amplitude) et Maxime Guay dans le rôle du « commercial ».
J’ai donc porté plainte en 2006 et les ai poursuivis au civil. Le procès qui a duré trois ans et demi  a conduit à un jugement en ma faveur prononçant la résolution du contrat à leur torts et les condamnant conjointement à me restituer les fonds que j’avais versés + les intérêts pour le retard.  
Ni le fils, ni le père n’a fait appel de ce jugement de sorte que je me trouve théoriquement en droit de récupérer mes fonds.
Mais Maxime Guay, (RMIste), interdit de gestion et en faillite personnel le est insolvable d’office, quant à Constantin Guay, il a, comme par hasard pour échapper au payement des sommes dues, mis  « en sommeil » et vidé le compte bancaire sa société d’imprimerie « AMPLITUDE ».
En parallèle, l’activité de la société AMPLITUDE a été,  transférée dans une autre société « ABYSSE », créée à cet effet  avec la complicité de sa sœur  Marie Guay (Finot) qui en est la gérante.

L’arrêt de l’activité d’AMPLITUDE et par conséquent l’absence de versement sur le compte bancaire de la société condamnée permet de ne plus être en mesure de payer et même en cas de saisie bancaire. On se débarrasse ainsi de ses créances.  C’est un peu trop facile !!!
 … et on peut, sans scrupule, continuer à encaisser tranquillement des milliers Euros (venant de pauvres artistes qui se font avoir) sur les comptes d’autres sociétés crées entre temps et gérées par les autres membres de la famille !

Dans ce cas, l’alternative  pour le créancier est  soit de se dire : « je me suis fait avoir » et laisser tomber, soit  de continuer de poursuivre ces personnes mais autrement.
Quand une société, condamnée en justice, n’est pas en mesure de payer ses dettes, le créancier peut ainsi engager une procédure de liquidation de société au pénal ce qui peut conduire à l’interdiction de gestion des gérants (ainsi que de leurs complices ayant permis d’organiser l’insolvabilité) et à la mise à plat de tous les biens des personnes physiques et morales (sociétés) concernées : Maxime Guay, Constantin Guay, Marie Guay ; je ne les lâcherai pas !!

ARTISTES ATTENTION !!!
Leurs expositions sont organisées sous des noms de sociétés qui mutent comme les virus pour éviter de se faire attraper. Cela veut dire que le temps de faire un procès, ils auront déjà transféré l’activité sur une autre structure et seront devenus  insolvables en vidant les comptes des sociétés précédemment condamnées et mises en inactivité!
Pour cette raison, je déconseille un procès au civil. Le seul moyen de stopper ces malfrats est de les faire condamner au pénal pour les empêcher d’exercer leur métier.
Regroupez- vous  pour porter plainte au pénal, auprès du Procureur,  évitez d’être « classé sans suite » en ne déposant qu’une plainte de façon isolée.
S’ils ont exercé aussi longtemps dans l’impunité c’est parce que le préjudice de chaque affaire (chaque plainte individuelle d’artiste) n’est pas assez important pour intéresser le Procureur, c’est pour cela qu’il sont passés à travers les mailles du filet jusqu’à maintenant.

Actuellement la famille GUAY (dont le nom propre est grillé) exerce ses activités sous le nom de Pavillon d’Art Contemporain. Sur leurs prospectus ils mettent en avant des noms de complices ou de collaborateurs ou d’artistes pour noyer le poisson et n’hésitent pas d’usurper les noms de personnalités connues qui ne sont sans doute pas au courant de « l’honneur » qu’ils leur font.
Attention! Des publicitĂ©s pour”BIENNIAL OF CONTEMPORARY ARTS”(NY), “Les Grands MaĂ®tres de demain”(Louvre), “Carre VIP”(Shanghai, Ă  l’occasion de L’EXPOSITION UNIVERSELLE 2010) sont envoyĂ©es actuellement aux artistes.

J’autorise tous les artistes à publier mon témoignage et mise en garde sur leurs sites, blogs et forums ou à créer  un lien. 

Publié par pages le 20 avr 2010

STOP AUX ARNAQUEURS DANS L’ART

Message à tous les collègues artistes:
Renseignez-vous du sĂ©rieux des “organisateurs d’exposition” ou des “imprimeurs d’art”.
voici quelques liens avec des témoignages intéressants:

http://www.rivesmonde.com/index.php?option=com_content&task=view&id=795&Itemid=44

 

http://ivansigg.over-blog.com/article-21257338-6.html#comment57866321

http://www.facebook.com/group.php?gid=21919087398

 http://www.lamaisondesartistes.fr/content/view/550/117/

http://pascal.g.over-blog.com/article-20435386-6.html

j’ai fait condamner en justice Constantin Guay et Maxime Guay et suis prĂŞte Ă  tĂ©moigner de ma mĂ©saventure, mon procès et son rĂ©sultat à tout les artistes qui sont en litige avec ces personnes.
Attention: La soeur de Constantin, Marie Guay-Finot a repris (avec sa sociĂ©tĂ© ABYSSE) l’activitĂ© d’imprimerie de son frère (sociĂ©tĂ© Amplitude)- sans en reprendre les dettes de ce dernier bien sur!!.
Les adresses sur leurs prospectus mutent comme les virus: rue de Londres, Avenue de la Grand ArmĂ©e, rue Brunel et tout rĂ©cemment les Champs ElisĂ©es pour impressioner (domiciliation commerciale)! Actuellement exerçant sous le nom de “Pavillon d’Art contemporain” ils passent souvent par des personnes ou sociĂ©tĂ©s complices pour tenter d’Ă©chapper Ă  leur rĂ©putation sulfureuse.
Je m’exprimerai bientĂ´t plus amplement Ă  ce sujet dans les mĂ©dias!!!  
Pour porter plainte il vaut mieux faire le lien entre toutes ces diffĂ©rentes structures, noms, adresses, personnes et tribunaux compĂ©tents et des centaines d’artistes victimes ayant dĂ©jĂ  portĂ© plainte!

Sachez que le structures suivantes ADH, Espace 13, Reference-Espace13, Amplitude, Abysse, REFERENCE, Reference Gallery, REFERENCE LLC, Pavillon d’Art contemporain sont gĂ©rĂ©es par la mĂŞme famille.

Attention:

En ce moment ils envoient des prospectus de puiblicitĂ© aux artistes qu’ils ont dĂ©jĂ  arnaquĂ© et des nouveaux prospects pour le
- Carrousel du Louvre “Les Grands MaĂ®tres de Demain” organisĂ© par le : “PAVILLON D’ART CONTEMPORAIN” prospectus avec Mona Lisa bleue.
- “BIENNAL OF CONTEMPORARY ARTS” New York organisĂ© par le “PAVILLON D’ART CONTEMPORAIN”

…nouvelle adresse de boĂ®te aux lettres (rue des Ternes) et nouveau nom… en espĂ©rant que l’on ne les reconnaisse pas….!!
Artistes, n’hĂ©sitez pas Ă  laisser ici vos tĂ©moignages pour prĂ©venir les autres et  vous regrouper en Ă©vitant des insultes (mettez plutĂ´t des pointillets Ă  la place) et en restant factuels, notre objectif est de durer!!!MERCI.

Publié par pages le 04 avr 2010

Musé VERA Saint Germain en Laye

 
Vernissage jeudi 10 juin à 18h en présence des artistes